Sharers & Workers

logoCouleurSharers & Workers est une initiative lancée par des acteurs venant de quatre horizons : de l’économie collaborative et de l’économie numérique, de la recherche au service des syndicats, du dialogue social.

Aux fondements de la constitution de ce réseau de réflexion ouvert, deux idées :
• les transformations dont l’économie collaborative est porteuse sont amenées à faire évoluer les modèles d’affaires et bousculer les acteurs économiques et sociaux historiques, à renouveler les champs de réflexion et d’action sur les questions des relations de travail, des compétences, du partage de la valeur, de la représentation, des protections ;
• une méthode féconde pour appréhender l’ampleur de ces transformations consiste à croiser les regards et à mettre en relation des acteurs pouvant avoir des approches parfois en apparence divergentes : acteurs sociaux, entrepreneurs et experts de l’économie collaborative, experts du monde du numérique, chercheurs, etc.

 

 

Pour valider la démarche de Sharers & Workers, la consolider et mobiliser autour de son premier événement, qui a eu lieu le 14 janvier 2016 au Campus Fonderie de l’Image de Bagnolet, un comité de pilotage a été constitué. Il est composé d’une dizaine de personnes, émanant des différents publics auxquels Sharers & Workers souhaite s’adresser : acteurs syndicaux, entrepreneurs et experts de l’économie collaborative (Ouishare, P2P Foundation), experts du monde du numérique (Fondation Internet Nouvelle Génération – FING, Cap Digital, Institut de l’Iconomie), de l’accompagnement des acteurs territoriaux (Sémaphores), experts du dialogue social et de la recherche au service des syndicats (ASTREES, IRES, Metis).

S’impliquer dans la vie du réseau Sharers & Workers

Objectifs

Sharers & Workers se fixe cinq principaux objectifs :
• faire évoluer les regards sur les transformations du travail impliquées par l’économie collaborative ;
• éclairer la dimension sociale de ces transformations ;
• faire émerger des « repères » ou « référentiels » communs, notamment en termes de vocabulaire « partagé » et faciliter l’appropriation de ces sujets par les différents acteurs ;
• détecter les futurs sujets d’investigation pour la communauté des chercheurs/universitaires ;
• élaborer des propositions concrètes d’accompagnement de ces transformations du travail.

Outils Utilisés :

  • Google Drive : stockage
  • Google Doc : co-écriture, co-lecture,
  • Groupe WordPress : Gestion annuaire des membres, communication interne
  • Slack : Coordination générale
  • Trello: Suivi des tâches
  • Wiki: documentation (à venir)
  • Diigo : veille partagée
  • Loomio : prise de décision
  • Tableau : partage des données chiffrées

ps: participer au projet ne signifie pas l’obligation d’utilisation de l’ensemble des outils

 

 

Qui ?

L’Institut de Recherches Economiques et Sociales (IRES) – l’organisme d’étude et de recherche au service des organisations syndicales de salariés et la plateforme indépendante ASTREES – Association Travail Emploi Europe Société ont initié le projet. Ils ont été rejoint par la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING), le collectif Ouishare, la P2P Foundation, le pôle de compétitivité Cap Digital, l’Institut de l’Iconomie.