les activités du réseau
Travail Et Emploi à L’ère Du Numérique – CAPLA

Travail et emploi à l’ère du numérique – CAPLA

Le 5 ET 6 JUIN 2018  se tiendra à  PARIS, UNIVERSITÉ PARIS DAUPHINE le  premier colloque international organisé par le…

En savoir plus

Quel droit social pour les travailleurs des plateformes ?, le 18 avril à Bruxelles

Le colloque "Quel droit social pour les travailleurs des plateformes ? Premiers diagnostics et actualités législatives", organisé par le CRIDES…

En savoir plus
@Freelance Fair 2018

@Freelance Fair 2018

La @Freelance Fair 2018 est lancée ! Rendez-vous les 26 et 27 mars à Paris et du 19 au 25…

En savoir plus

Séminaire DREES/DARES sur les Formes d’économie collaborative et la protection sociale, 4e séance le 20 mars 2018

La quatrième séance du séminaire « Formes d’économie collaborative et protection sociale » se tiendra le 20 mars à la…

En savoir plus
Débats D’EUROGIP Sur “Numérique Et Santé-sécurité Au Travail En Europe – Enjeux Et Opportunités”, 15 Mars 2018

Débats d’EUROGIP sur “Numérique et santé-sécurité au travail en Europe – enjeux et opportunités”, 15 mars 2018

Les Débats d'EUROGIP du 15 mars 2018 porteront sur la question de l'impact de la transformation numérique sur la santé…

En savoir plus
Colloque – L’économie Numérique : Enjeux Pour La Statistique Publique, Le Mercredi 7 Mars 2018

Colloque – L’économie numérique : enjeux pour la statistique publique, le mercredi 7 mars 2018

Le Conseil national de l’information statistique (Cnis) organise le mercredi 7 mars 2018  un colloque sur : « L’économie numérique…

En savoir plus
Le Droit De Négociation Collective Des Travailleurs Indépendants, Journée D’études Mercredi 28 Mars 2018

Le droit de négociation collective des travailleurs indépendants, Journée d’études mercredi 28 mars 2018

Journée d'études au Comité économique et social européen (Bruxelles) Inscription en ligne : https://lc.cx/AqVk Programme disponible ici : http://www.ulb.ac.be/facs/droit/docs/DroitNegoColl.pdf  

En savoir plus
Plateformisation 2027 – Conséquences De L’ubérisation En Santé Et Sécurité Au Travail, Le 12 Janvier 2018 – Uberisation Santé Sécurité Travail

Plateformisation 2027 – Conséquences de l’ubérisation en santé et sécurité au travail, le 12 janvier 2018 – uberisation santé sécurité travail

uberisation santé sécurité travail L’Institut national de recherche et de sécurité restituera au Sénat ses travaux de prospective sur la plateformisation…

En savoir plus
Plateformes Collaboratives Et ESS : Quels Nouveaux Modèles Par Les Communs ?, Mercredi 5 Décembre

Plateformes collaboratives et ESS : quels nouveaux modèles par les Communs ?, mercredi 5 décembre

Le mardi 5 décembre prochain de 17h à 19h30, la Coop des Communs organise une conférence-débat autour de "Plateformes collaboratives…

En savoir plus
« Impact Du Numérique : Entre Tsunami Et Métamorphoses ? … », Ateliers De L’INTEFP Le 7 Décembre

« Impact du numérique : entre tsunami et métamorphoses ? … », Ateliers de l’INTEFP le 7 décembre

Les ateliers sur « Impact du numérique : entre tsunami et métamorphoses ? Sens et controverses » organisés par l'Institut national du travail,…

En savoir plus
Ouishare Fest, 5-7 Juillet 2017

Ouishare Fest, 5-7 juillet 2017

Le Ouishare Fest aura lieu du 5 au 7 juillet prochain, avec pour thème : "Villes de tous les pays, unissez-vous…

En savoir plus
Le Travail Dans Tous Ses états, Colloque FO, Le 22 Juin

Le travail dans tous ses états, colloque FO, le 22 juin

Le 22 juin prochain, la Confédération Force Ouvrière organise un colloque sur le thème « Le travail dans tous ses…

En savoir plus

La conciergerie

En savoir plus

Slack

Cet outil est de plus en plus employé dans le cadre de la gestion de projet en ligne

En savoir plus

#CodeSocial

article de description de la démarche générale ...

En savoir plus

Diigo

En savoir plus

Communecter

En s'appuyant sur un réseau sociétal (au service de la société) regroupant les acteurs d'un territoire, "Communecter" propose des outils…

En savoir plus

Post-it

En savoir plus

MindMap

En savoir plus

Les projets de Sharers & Workers

  • sont ouverts aux membres du réseau suivant les conditions spécifiques à chaque projet.
  • sont outillés par les outils mis en place par le réseau (voir ETCC)
  • se développe dans le respect de l’état d’esprit du #CodeSocial de Sharers & Workers
  • se créent à l’initiative d’au moins trois membres du réseau
  • acceptent de suivre les bonnes pratiques concernant l’animation du projet (Processus ouvert et documentation)

Starting a european dialogue on the platform economy – la tentation, Brussels, 23 january 2018

PRÉSENTATION DE LA JOURNÉE  

Le réseau Sharers & Workers, l’ETUI et l’ETUC proposent avec le soutien du Groupe UP, le think tank Pour la Solidarité et Humanis une rencontre internationale : « Sharers & Workers Europe – Dialogue sur l’économie de plateformes » qui se tiendra à Bruxelles le 23 janvier 2018.

Durant cet événement, une centaine d’acteurs de l’économie collaborative numérique, de syndicalistes, d’experts, de freelance,  et de décideurs se rencontreront pour y discuter dans une approche coopérative de leurs intérêts à façonner ensemble une économie numérique des plateformes financièrement soutenable, techniquement innovatrice, et socialement responsable.

L’événement s’appuiera sur une discussion autour de plusieurs initiatives relevant d’une approche coopérative entre  parties prenantes des plateformes. L’intention est de favoriser la discussion entre acteurs traditionnellement « opposés » pour faire émerger des intérêts partagés et des pistes d’actions communes.

Une interprétation sera assurée en anglais et en français. Événement sur invitation uniquement.

L’événement se déroulera le :

 Le 23 janvier 2018  

De 09:30 à 16:00 –

ACCUEIL ET INSCRIPTIONS dès 09:00

La Tentation, Rue de Laeken 28, 1000 Bruxelles, Metro – Tram – Bus ‘de Brouckere’

program Sharers & Workers 23 january 2018

LES INITIATIVES

DAEMO

Paid crowdsourcing platforms provide opportunities for autonomous and collaborative professional work as well as social engagement. However, in recent years, the lack of trust and uneven distribution of power among platform teams, workers, and requesters have threatened the existence of these platforms. To address the challenges of trust and power, the Stanford Crowd Research Collective, a group of worldwide researchers has developed Daemo, a self-governed crowdsourcing platform. Daemo, an open sourced research project, is distinguished by its three fundamental building blocks: Boomerang Reputation System and Crowd Guilds, Prototype Tasks Design Workflow, and Governance Process.


(1) Boomerang Reputation System and Crowd Guilds: while crowdsourcing platforms suffer from reputation inflation, Boomerang aims to elicit more accurate feedback by rebounding the consequences of feedback directly back onto the person who gave it. With Boomerang, requesters find that their highly-rated workers gain earliest access to their future tasks, and workers find tasks from their highly-rated requesters at the top of their task feed. Inspired by a game-theoretic notion of incentive-compatibility, Boomerang opens opportunities for interaction design to incentivize honest reporting over strategic dishonesty. Daemo also proposes Crowd Guilds, centralized groups of crowd workers who collectively certify each other’s quality through double-blind peer assessment.


(2) Prototype Tasks Design Workflow:
Workers and requesters are often unable to trust each other’s quality, and their mental models of tasks are misaligned due to ambiguous instructions or confusing edge cases. To date, workers have been blamed for low-quality results; should requesters also bear responsibility for low-quality results? Daemo’s Prototype tasks design workflow encourage requesters to take ownership of the negative effects they may have on their own results. In order to fix downstream impacts of requesters’ decisions on work quality, Prototype tasks asks a small number of workers to provide a feedback so that requesters can revise their instructions, payment, and task designs before launch.


(3) Governance Process: Daemo’s constitution aims to provide platform team (Stanford Crowd Research Collective), crowd workers, and requesters with equal ownership and a means of governing the development and evolution of the platform into the future. The constitution outlines the goals of the platform, relationship between members of the community, and methods for seeking ideas, amending the constitution and resolving conflicts. With these three fundamental building blocks Daemo’s research aims to reestablish the trust in crowdsourcing platforms.


Daemo
https://www.daemo.org/home
https://www.sharersandworkers.net/wp-content/uploads/2018/01/daemo-uist.pdf
Prototype Tasks Design Workflow
http://bit.ly/2n01QTV
Boomerang Reputation System
https://dl.acm.org/citation.cfm?id=2984511.2984542
Daemo Crowd Guilds
https://dl.acm.org/citation.cfm?id=2998234
Governance Process Daemo Constitution:
http://bit.ly/2EZDDDD

BZZT

http://nordic.businessinsider.com/these-hilarious-electric-tuk-tuks-are-now-taking-on-uber-in-stockholm—-super-cheap-zero-emission-and-fair-to-drivers-2017-5

 

 

MEPLOY

https://meploy.me

Meploy is a cloud-based staffing solution for blue-collar labour that offers companies a direct access to a pool of temp workers. Our software automates the matching process, acting as a virtual recruitment consultant without the cost. Our solution removes up to 90% of the traditional temp agency fees, reducing the total costs for using temp staff while maintaining the salary level. We have a minimum salary of €15 per hour and handle holiday pay as well as sick pay.

Presentation of meploy:

 

 

SMART

http://smartbe.be/fr/

Michel Bauwens about SMART
“There is a new generation of labour mutuals, or ‘business and employment cooperatives’ that have created a legal hack that allows autonomous workers to join the salary condition and through this avenue, achieve better protection that harmonizes them with the salaried condition. One of the prime examples is SMart, which originated in Belgium, with 75,000 members, but is now expanding as a ‘European Cooperative’ throughout the EU, and is part of an alliance of labour mutuals called Bigre, with other members such as Coopaname in France. Created in 1998, SMart is a cooperative that assists independent workers so that they can focus on their work without being overwhelmed by administrative burdens and the worry about unpredictable cash flow. Workers who join just a labour mutual pay a small percentage of their income to a mutual guarantee fund, which allows for more fast and regular payment of their invoices, which the labour mutual recuperates through ‘factoring’, acting as the invoicing agent; freelancers are then enabled to pay themselves a regular wage which can be converted into a more fixed salary, along with other tools that an autonomous workers may need. SMart also offers a strong mutualist and cooperative vision of meaningful work and in that way, allies itself with the progressive tradition of a labour movement working for human emancipation. It may well be the missing link between the precariat and the salariat.”

Presentation of SMART

 

Smart and Deliveroo :

https://www.ceps.eu/publications/what-happening-platform-workers-rights-lessons-belgium

https://www.cairn.info/revue-francaise-de-socio-economie-2016-2-page-5.htm

 

STUART- LA POSTE

 

> Site web de Stuart : https://stuart.com/fr/

> Information Laposte / Stuart dans Les Echos

 

Stuart : une plateforme socialement responsable

Contexte

Stuart est une plateforme de logistique urbaine qui est passée sous le contrôle total de La Poste en mars 2017. A la différence de ses concurrents, comme Deliveroo ou Uber Eat, elle n’est pas positionnée sur la relation directe avec le consommateur, mais est le fournisseur de logistique urbaine de la distribution (Franprix), de restaurateurs (Mac Do), de plateformes (Resto In) ou de livraison ponctuelle et rapide de plis et petits colis classiques.

Stuart s’appuie sur un modèle BtoB avec plus de prévisibilité de l’activité que celle des acteurs centrés sur la livraison de repas.

Pourquoi La Poste veut innover dans la protection sociale des coursiers indépendants ?

Les spécificités économiques et organisationnelles des plateformes conduisent celles-ci à travailler avec des indépendants. Pour le Groupe La Poste, le développement de ce type d’activité passe par la construction d’un modèle social responsable. Cette volonté a été affirmée dès la prise de participation du Groupe dans Stuart et a conduit à la construction d’une vision partagée entre le groupe et sa filiale.

Quel contenu La Poste propose pour une plateforme socialement responsable ?

Le contenu du modèle social de Stuart s’articule autour de 3 axes principaux : la sécurité et la santé, l’inclusion sociale, l’inclusion professionnelle.

Concernant la sécurité et la santé, Stuart propose une démarche mixant prévention (accueil précontractuel dédié, équipement de prévention individuelle1, formation en e-learning…) et assurances (une assurance RCP2 dès l’origine s’ajoutant à une complémentaires santé mise en place en janvier 2017 qui vont être enrichies d’une assurance Accident du Travail et d’une prévoyance).

Concernant l’inclusion sociale, Stuart, en appuyant sur l’expertise du Groupe La Poste permettra aux coursiers de construire leur dossier d’accès (prioritaire ou non) au Logement ou de cautionnement locatif (Visale). Une offre de crédit à la consommation sera mise en œuvre par La Banque Postale et la Coop La Poste s’ouvre à ce nouveau public.

Concernant l’inclusion professionnelle, La Poste accompagnera les coursiers qui souhaitent évoluer dans son écosystème soit en devenant facteur3, soit en devenant capacitaire de transport de marchandise. Cet accompagnement (orientation, formation, aide à la VAE) pourra inclure un financement via la banque postale du moyen de transport du coursier ou du capacitaire.

Ne pas pénaliser socialement les plateformes responsables

Les taux de charge total d’un salarié proche du Smic et d’un micro-entrepreneur (25%) sont finalement comparables, mais les niveaux de protections sociales sont à ce jour encore très divergents. Dans le même temps, alors que le modèle économique des plateformes reste fragile, le développement de plateforme socialement responsable (qui a un coût non marginal) ne doit pas être mise en difficulté par des question de requalification du contrat de travail qui s’appuierait sur la politique mise en œuvre en matière de santé, de sécurité ou d’inclusion sociale et professionnelle.

 

1 Veste, casque, lumière, batterie et sac 2 Assurance RCP et ATMP prise en charge dès le 1er euro de CA par Stuart, la complémentaire santé et la prévoyance étant à la charge du salarié 3 Soit par candidature directe sur poste, soit par un Certificat de Conducteur Livreur en Véhicule Utilitaire Léger ou un CAP Opérateur/trice Service Relation Client Livraison) via une VAE accompagnée ou un parcours de professionnalisation

TESTBIRDS

https://www.testbirds.com/

 

Testbirds was founded in 2011 and specialises in testing software by using innovative technologies and solutions. Under the slogan, “Testing Reality. Real users. Real devices. Real time.”, the company offers various testing methods to clients looking for user-friendliness and functionality optimisation. With over 250,000 registered testers located in 193 countries, Testbirds is one of the world’s leading crowdtesting providers. The company also utilises cloud based technologies to support customers in optimising their digital products. The combination of the two testing methods delivers a unique portfolio that takes the quality of software to the next level.

 

The Code of Conduct conduct : http://crowdsourcing-code.com/

testbirds: Code_of_Conduct

 

 

LES TABLES RONDES

Généralités

Nous proposons 6 ou 7 tables thématiques (selon le nombre de participants). Les thèmes choisis ont vocation à faire écho aux initiatives présentées . Chaque table est animée par un facilitateur extérieur au cercle des organisateurs. Les questions à débattre dans chaque table sont peu nombreuses et très ouvertes/générales.

Thématiques proposées

  • Organiser une représentation collective des travailleurs ? Quels périmètres (entreprise, plateforme, et au-delà) ? Quelle articulation des niveaux de représentation ? Qui représente qui ?
  • Promouvoir l’insertion et le parcours professionnels des personnes : du jobbing au métier ?
  • Autoréguler l’économie des plateformes ? (codes de bonne conduite, procédures de médiation, etc.)
  • Salarié et/ou indépendant ? Réfléchir le statut d’emploi des personnes
  • Organiser les protections offertes aux travailleurs de plateformes, comment et avec qui (portage, etc..) ?
  • Une gouvernance ouverte /coopérative pour les plateformes de crowdworking (y compris pour encadrer l’allocation algorithmique des tâches) ?

Animation

  • Déroulement

1 Le facilitateur ouvre la séance en rappelant la thématique retenue et ses contours généraux

2 Un(e) rapporteur (se) est désigné(e)

3 Temps de réflexion en commun autour de trois questions / étapes posées par le facilitateur

– A vos yeux, à quoi renvoie la thématique de la table ? qu’est ce que cela vous évoque ?

– Quels bénéfices /apports associez vous à la thématique de la table ? Qu’est ce que cela peut apporter ?

– Pour concrétiser les objectifs/ bénéfices attendus, quels freins et quels leviers à vos yeux ?

4  Temps de préparation de la restitution

Les participants formulent et organisent les points de la discussion qui seront rapportés en plénière en début d’après midi / une trace écrite du rapport est établie.

LA SESSION PLÉNIÈRE

AU DELA DES INITIATIVES, EXPLORER ENSEMBLE DE NOUVELLES VOIES.

Materiau ayant trait aux présentations de la session plénière

FAIR WORK FOUNDATION PROJECT

http://fair.work/

fairwork presentation (PDF)

COOPCYCLE

Coopcycle est un logiciel de plateforme conçu comme une alternative aux géants de la foodtech tels que Deliveroo, Uber Eats ou Foodora. Utilisable uniquement par des coopératives de livreurs, il met en relation les clients et les restaurateurs (et à plus long terme des commerçants) et planifie la livraison des produits achetés. L’objectif de Coopcycle est d’offrir une alternative concrète et viable aux livreurs en leur permettant de sortir de la précarité grâce à la création de leur propre coopérative.

https://coopcycle.org/fr/

https://blogs.mediapart.fr/coopcycle

https://demo.coopcycle.org/fr/

 

ORGANISATEURS

logo ETUI

   logo IRESlogo Syndicat european trade union

 

AVEC LE SOUTIEN DE